ZONES INTERVENTION SPÉCIALE
Projet de décret du gouvernement.
Un mot pour vous informer que depuis la première minute du dépôt de projet de décret, le conseil municipal les employés municipaux de concert avec la MRC de Vaudreuil-Soulanges, travaillent d’arrache pieds pour faire valoir nos points.

À cet effet, je porterai ici mon chapeau de préfet j’ai eu plusieurs discussions avec les représentants du ministère des affaires municipales, de l’environnement, et divers autres intervenants.
Nous sommes l’une des deux Mrc de la Montérégie qui a reçu la visite des ministères concernés.

Cet après-midi, j’étais à Montréal en rencontre avec l’attaché politique de la Ministre Laforest. Accompagné de M Malo, directeur général adjoint de la Mrc et responsable des dossiers métropolitains, ainsi que de M Larrivée directeur général de la table de concertation des préfets de la

Montérégie.
De bons échanges, plusieurs questions, quelques réponses ….

Sachez que nous saluons l’orientation gouvernementale de prendre action dans le dossier des zones inondables, cependant, il existe plusieurs erreurs de cartographies, de méthodologies plus ou moins bien appliquées.
D’ici à l’adoption du décret le territoire visé par le projet est « gelé »

Les municipalités ont jusqu’au 4 pour demander une révision.
Cependant, le décret est modulable si je peux m’exprimer ainsi, au gré de la Ministre par un arrêté ministériel, au lieu de devoir passer en conseil des ministres et ce en tout temps.

Plusieurs secteurs du territoire de Vaudreuil-Soulanges ne devraient pas faire partie du décret. Plusieurs autres devraient être modifié en fonction de la ligne des inondations 2017, 2019.

Soulignons qu’il y a 3 critères pour faire partie du décret :
1: Avoir sur son territoire des zones inondables dans le 0/20 ans 2: Avoir été inondé en 2017
3: Avoir été inondé en 2019

Comme les municipalités riveraines du fleuve (de Riviere-Beaudette à Pointe des Cascades) ne rencontrent en rien ces critères, elles seront fort,très fort , très très très fort probablement retirées du décret …

La municipalité de Rivière Beaudette, a adopté ce soir une résolution afin de demander au ministère d’être exclue du décret. (Chapeau de maire 🙂)

Suite à cette série d’échanges avec Mme Picard députée de Soulanges, et des attachés politiques de la Ministre des affaires municipales Mme Laforest, ainsi que d’échanges avec la députée de Vaudreuil Mme Nichols, la Ministre Laforest viendra rencontrer les élus des 17 municipalités touchées par le

projet de décret demain.
Je remercie nos 2 députées pour la collaboration

N’oubliez pas la consultation publique le 4 juillet au Château Vaudreuil a 19 :00 heures.
Il n’y aura probablement pas assez de places pour tout le monde …la salle contenant 300 personnes, si vous voulez y participer, veuillez arriver plus tôt.

Plusieurs inconvénients à faire partie du décret dont la dévaluation potentielle des propriétés, les problèmes de financement/refinancement, problèmes d’assurances.
Pertes fiscales majeures pour les municipalités

Certains propriétaires n’oseront pas réclamer les dégâts de peur de voir la propriété déclarée perte totale si plus de 50% des coûts de reconstruction sont dépassés et voir la propriété démolie, retourneront dans leurs propriétés sans avoir apporter les rénovations nécessaires…… problèmes de santé à prévoir à long terme !

Une maison inondée durant des semaines, devient un bel environnement pour la prolifération de champignons et de moisissures !!!

Je sais le message est long ….mais c’est un dossier important !

Encore une fois je salue le courage du gouvernement de prendre les choses en mains, il ne reste qu’à apporter quelques modifications.

Je sens une belle ouverture d’esprit et une envie de collaborer.
Voilà, il manque plusieurs éléments, je sais, mais je tente de résumer le tout brièvement.

VERSION PDF